Maman Blanche Kandolo Tunasi à jamais

295 vues

publié le 20/06/2024 à 08:14


Les yeux du monde entier et plus précisément de la communauté chrétienne étaient tournés à Kinshasa pour suivre en direct, les obsèques de celle qui était un général de Christ, l’épouse du pasteur Marcello Tunasi communément appelée maman Blanche.


La levée du corps qui a eu lieu à la morgue du cinquantenaire en matinée et s’en est suivi un moment de recueillement, de culte au stade Tata Raphaël à Kinshasa, où le président delà République Démocratique du Congo a pris part. Des images relayées dans le monde entier qui a secoué la communauté chrétienne a vu de ce cercueil blanc dans lequel se trouvait maman Blanche ; un signe de pureté comme elle était du vivant.

Au cours de ce culte, son premier fils ORACLE a donné son témoignage. Un témoignage bref, remerciant sa mère de son amour qu'elle lui a apporté, l’amour de ses frères et sœurs sans oublier de son père. Très émouvant ce message caractérisant cette fragilité, l’émoi que l'on pouvait lire sur le reste de la famille Tunasi.

Une famille qui reste accrochée à la foi, à servir l’Éternel malgré ce départ brusque pour certains, mais pas un secret pour d’autres. L’apôtre Marcello Tunasi malgré son cœur meurtri a tenu à rendre témoignage en faveur de son épouse qui, pendant 18 ans de mariage, elle a été une véritable pièce importante dans son foyer, dans l’avancement du ministère La Compassion. Le serviteur de l’Éternel a répondu à de nombreuses langues. Il a raconté les circonstances du décès de son épouse qui devait subir une opération au niveau du ventre, une opération simple qui s’est bien déroulée au premier diagnostic des médecins qui sont sortis du bloc opératoire. Une opération dont elle ne se réveillera jamais malgré les prières du pasteur Marcello auprès du père pour une éventuelle résurrection alors que le seigneur  avait déjà annoncé le départ de maman blanche vers la félicité au pasteur Marcello Tunasi.

Le serviteur de l’Éternel a vu le réconfort du père a pris l’engagement de servir Dieu avec plus de ferveur que jamais auparavant, tout en précisant que ce n’est pas le Diable ou l’Homme qui ai tué maman Blanche ; ceci était la volonté du seigneur afin de transmettre un message à la communauté chrétienne.

 


Pour Camfaith, Jeannine Yongo Etha





A Lire aussi

les femmes à l'école du style de vie divin
Les jeunes louent Dieu autour du Douala Barbecue Gospel show
Une 9e bougie pour découvrir les secrets de la gloire abondante
Rév. Past. E. Makembe élevé Maréchal de l’Éternel par ses pères
Opération Ninive : le message a été semé et les fruits visibles
Brebis ou fils ? Divine Ministry apporte l’éclairci
Ecrire un article