L'évangile, plus loin que la religion - Opération Ninive

344 vues

publié le 12/09/2020 à 08:32


Opération Ninive (Saturer le monde avec l’Evangile)

Rapport de Mission Sabongari (Août 2020)

 Par le Pasteur Yomsi Maurice Tel : +237 697 551 898/+237 675 177 554


 

Introduction

Prévue pour Ndikinéméki, la mission d’Août 2020 se fera finalement à Sabongari. C’est à la dernière minute que les autorités de la place vont nous refuser l’autorisation.  Ayant dans chaque mission une liste d’attente, nous avons décidé d’aller à Sabongari. Ce village est situé dans la Région de l’Adamaoua.

 L’accès à Sabongari est très difficile. Seules les motos y arrivent et quelques voitures d’un certain niveau de solidité.

 

  1. Les défis du transport

Ce que nous avons expérimenté cette fois lors de notre déplacement était inimaginable. Environ quinze minutes après notre départ de l’agence, une femme s’est évanouie. Sa voisine a alerté le chauffeur et c’était la panique totale. Personne ne voulait s’approcher croyant qu’elle était atteinte du corona virus. Sachant qu’il fallait la réanimer, j’ai dû demander si un médecin était au milieu de nous ? N’ayant reçu de réponse, je suis allé auprès d’elle pour la mettre à la position latérale de sécurité, aidé par une autre personne courageuse.

Comme si cela ne suffisait pas, dix ou onze heures plus tard,  à l’entrée de Bertoua, au petit matin, des enfants se sont mis à pleurer dans la voiture. Après plus de cinq minute, nous avons entendu un homme crié dans la voiture : « chauffeur arrête, une femme est morte dans la voiture ! ». Je ne peux pas exprimer l’atmosphère dans le bus, ni comment mon âme a réagis à cette annonce.

Le chauffeur ne pouvant pas s’arrêter à l’endroit où nous étions, un monsieur qui avait vu le traitement octroyé à la première dame, m’a appelé, croyant que j’étais en effet un médecin. Etant arrivé auprès de la dame, elle avait effectivement perdu connaissance ses enfants l’ayant réveillé sans succès, ils se sont mis à pleurer. ..

Après trente heures de route, nous sommes arrivés à Ngangassaou, puis nous avons pris les motos pour Sabongari

Malgré la route glissante, nous sommes bien arrivés

 

 

  1. L’action missionnaire

L’action missionnaire a consisté en des soirées de projection et les sorties de portes à portes

  1. Les soirées de projections

Nous avons eu trois soirées de projections. Par la grâce de Dieu, le Seigneur a attiré plusieurs personnes à nos projections, malgré la pluie et les soirées très froides.

  1. Le premier jour

Nous avons présenté Jésus comme le Messie, le Sauveur du monde

 

 

  1. Le deuxième jour

Nous prenions les photos avant 19 heures, afin que lorsque les musulmans viennent après leur prière, qu’ils ne se sentent pas frustrer par les photos et ne reviennent plus le lendemain

 

La prédication s’est axée sur Jésus comme le seul chemin qui mène à Dieu

 

 

  1. Le troisième jour

 

La prédication s’est focalisée sur Jésus comme la porte du paradis.

 

  1. L’évangélisation porte à porte

Les portes à portes ont commencé le lendemain. Plusieurs musulmans nous ont offert leurs maisons et beaucoup était très attentif à la prédication de l’évangile.

 

Le quatrième jour de notre séjour à Sabongari, un sévère paludisme a failli prématurément terminer notre mission. Grâce à Dieu, nous avons continué jusqu’à la fin, malgré la maladie.

Par la grâce de Dieu, nous avons comme d’habitude pu rencontrer le Djaoro (le Chef du village)

 

  1. Leçons retenues

 

  1. Un missionnaire doit apprendre les notions basiques de secourisme
  2. Les portes à portes sont le moyen le plus efficace d’atteindre les musulmans
  3. Les cœurs des hommes sont ouverts à l’évangile, quelque soient leurs religions.
  4. Nous devons transformer toute épreuve dans la mission en une grande opportunité de répandre l’évangile.

 

 

Conclusion

Une fois de plus le Seigneur Jésus doit être apprécié pour la grâce qu’il nous accorde de continuer à travailler avec lui dans sa vigne. Nous bénissons aussi notre Père, le Dieu des armées qui combat pour nous dans nos missions, et nous élevons le Saint Esprit, le Maitre de la moisson qui fait son œuvre en nous.

Nous sommes aussi reconnaissants à votre endroit, pour le soutien moral, matériel, financier, et surtout spirituel que vous n’avez cessé de nous apporter.

Nous serons très heureux de vous savoir avec nous lors de notre prochaine mission à NGATT.

 

A celui qui peut faire au-delà de ce que nous pensons ou imaginons, à notre Dieu et Sauveur soit toute la gloire pour toute l’œuvre missionnaire que nous accomplissons.

Shalom !


Pour Camfaith, Pasteur Yomsi Maurice (Saturer le monde avec l’Evangile)

 





A Lire aussi

Fear no more, the Lord will take care of the Gospel - Operation Nineveh
Focus Hannah Mya à la présentation du single "Je ne peux plus"
Festivité de la moisson dans un face à face avec Dieu
L'évangélisation au travers de la musique avec le Street Worship saison 2
Le prophète OD Favour allie don et talent avec l'album "overdose favour"
L'intense parcours pour l'évangile - Opération Ninive
Ecrire un article